J'ai un côté plus musclé que l'autre. Pourquoi et comment faire ? Sébastien Dubusse, blog musculationfitnesspassion

par Sébastien Dubusse  -  13 Juillet 2016, 21:12  -  #À SAVOIR

Bonjour les sportifs, alors comment ça va de votre côté, du mien ça va très bien. :-)

J'ai un côté plus musclé que l'autre. Pourquoi et comment faire ? Sébastien Dubusse, blog musculationfitnesspassion

 

Titre 1.

Introduction.


Combien de fois ai-je entendu, "J'ai un muscle pectoral plus développé que l'autre, c'est vraiment disgracieux, comment dois-je procéder, je ne sais vraiment plus quoi faire ? ".


Ou encore, " Mon biceps droit est plus gros que l'autre et je n'aime pas ça du tout, ça se voit de trop ! "  Et j'en passe, ...


 Vous me posez tellement souvent ce genre de question que j'ai décidé d'en réaliser un article, afin de vous aider au mieux dans votre quête de symétrie musculaire ! :-)


 Avoir un physique relativement bien symétrique n'est pas chose aisée, nous avons tous un muscle qui est plus ou moins développé qu'un autre, (parfois même plusieurs), par exemple le biceps droit plus gros que le gauche (très fréquent), ou encore un mollet plus gros que l'autre. 

 

Nous allons donc voir tout ça dans les détails, afin de remédier au mieux aux problèmes d'asymétries musculaires !  

 

 

Titre 2

Pourquoi ai-je un côté plus développé que l'autre ?


Il peut y avoir de nombreuses raisons à cela, en voici donc quelques-unes :


- Cela peut tout simplement être du à votre activité professionnelle, dans laquelle vous utilisez plus volontiers le bras droit par exemple, ...

 

 - Mais aussi à cause des gestes de la vie courante, généralementun droitier a le bras plus musclé que le gauche et inversement, mais ce n'est pas toujours le cas.


 - Votre enthousiasme à travailler plus volontiers le biceps droit (pour un droitier), en particulier lorsqu'on ne dispose que d'un seul haltère et qu'on s'entraîne seul chez soi (débutant).

 

 Nous sommes toujours plus motivé à travailler le biceps le plus fort n'est-ce pas, résultat, le biceps gauche prend du retard, j'en ai aussi fait les frais dans le passé !

 

 - Le travail avec barre ou sur machine : eh oui, contrairement au maniement d'haltères, il est possible de tirer ou de pousser davantage du côté droit ou gauche.

 

 Ce qui n'est pas le cas avec le travail aux haltères, le travail étant indépendant, chaque bras pousse ou tire la même charge avec la même résistance d'un côté comme de l'autre. bien-sûr, si vous exécutez BIEN l'exercice de chaque côté comme il se doit.

 

Par exemple il est évident, lors du curl alterné pour les biceps, que si vous plaquez votre bras droit contre le flanc du corps pendant toute la série, et que vous levez le coude vers l'avant du côté gauche (ce qui travaillera aussi votre deltoïde antérieur), qu'à la longue, il est évident que niveau symétrie ça ne va pas le faire du tout !


 À noter qu'il existe aussi des machines permettant de travailler indépendamment les muscles pectoraux, épaules ou biceps par exemple, elles peuvent donc s'avérer utiles également.


 - Il est aussi clair que quand nous sommes droitier nous développons généralement mieux le bras droit.

 

 Prenons l'exemple des curls pour biceps (avec rotation du poignet) debout avec haltère un bras à la fois (travail unilatéral), vous remarquerez que vous êtes plus à l'aise du côté droit (si vous êtes droitier) que du côté gauche.

 

 Le côté le plus fort risque donc d'être mieux stimulé par une concentration plus élevée, une meilleure réalisation du mouvement, voir même un engouement plus important à le travailler.


- Il y a encore bien d'autres raisons possibles aux problèmes d'asymétries musculaires, accidents (longue rééducation), fractures, tendinites gênantes voir même handicapantes, dans le poignet gauche par exemple.

Voilà donc autant de raisons pouvant créer, voir même augmenter les asymétries musculaires !

 

J'ai un côté plus musclé que l'autre. Pourquoi et comment faire ? Sébastien Dubusse, blog musculationfitnesspassion

 

Titre 3.

Les solutions (il y en a toujours). ;-)


          Voici comment je vous suggère de procéder si vous avez un côté plus musclé que l'autre.


Prenez bien en considération que si le problème est installé depuis longtemps, il sera plus difficile, mais pas impossible d'y remédier, il s'améliorera progressivement avec le temps, en fonction des moyens que vous mettrez en oeuvre pour y parvenir !


Par contre, si ce problème n'est pas très récent et plutôt bénin, il sera bien évidemment plus facile et rapide d'y remédier, si vous vous y prenez de manière efficace.


Si j'ai un conseil à vous donner, c'est d'utiliser les haltères plutôt que les barres et les machines (je parle des machines ne sollicitant pas indépendamment les muscles exercés).

 

 Les haltères sont irremplaçables pour fournir des efforts de même intensité de chaque côté, à condition bien-sûr de reproduire parfaitement le même mouvement du côté gauche comme du côté droit,

 

Si vous avez besoin d'haltères (ou autre), sachez que vous les trouverez très facilement chez mes partenaires. ;-)


Ce que je veux dire, c'est que par exemple : si vous exécutez un développé couché avec haltères, de prendre bien soin que vos coudes se déplacent dans le même axe des deux côtés, tout comme vos mains qui doivent être dans la même position, voyez !


Nous pouvons aussi prendre l'exemple des curls alternés avec haltères : si par exemple vous réalisez correctement une bonne rotation du poignet pour le biceps droit en fin de mouvement alors que du côté gauche vous réalisez une contraction moins importante (lorsque la main ne se trouve pas en totale supination).

 

 Il est sûr qu'avec le temps vous développerez des biceps de formes différentes et dieu sait que les problèmes d'asymétries dans les biceps sont très visibles (pose double biceps) !

 

Alors, réalisez une supination maximale du côté droit comme du côté gauche !


L'utilisation des poulies en travail unilatéral (un seul côté à la fois) peut aussi être efficace pour corriger les problèmes d'asymétries.

 

 

Une solution à mettre en pratique.


Il y a donc la solution <<rapide>>, c'est ce que je vous conseille si le problème est installé depuis longtemps, qui consiste à réaliser moins de séries du côté le plus fort pendant quelques temps, jusqu'à résolution du problème.


Par exemple, aux élévations latérales, ne réalisez qu'une à deux séries du côté le plus développé, afin d'entretenir votre muscle (de garder votre acquis), mais réalisez le nombre de séries que vous faites habituellement pour l'épaule la plus faible, de la sorte vous rattraperez assez rapidement les déséquilibres entre vos épaules (faisceaux externes). 


Vous devrez donc travailler d'un côté à la fois, commencez toujours par le plus faible pour intensifier son travail et terminez par le côté le plus fort, de la sorte vous serez sur la bonne voie ! ;-)

 

Je sais bien qu'il est bien moins plaisant de solliciter le côté le moins développé, mais vous verrez qu'une fois que vous aurez atteint une symétrie relativement correcte, vous en serez très satisfait et pourrez reprendre l'entraînement simultané des muscles qui causaient problèmes !

 

Titre 4.

Deux autres alternatives.

La première.

 

Puis il y a une autre manière de faire, c'est celle que je trouve la plus efficace si le problème est relativement bénin, en prenant toujours comme base l'entraînement unilatéral.


Prenons l'exemple des élévations de face (pour le travail des deltoïdes antérieurs, avant des épaules).

 

 Vous réalisez donc vos séries habituelles en alternant le côté gauche avec le côté droit, (1 série à gauche, 1 série à droite, etc) cependant, pour le côté le plus faible vous prenez une charge un peu plus lourde que pour le côté le plus fort.

 

 Encore une fois, dès que les déséquilibres musculaires (des deltoïdes antérieurs) seront réglés vous pourrez travailler avec la même charge des deux côtés ! 


De plus, le travail unilatéral apportera une nouvelle dimension à votre développement musculaire, car il est vrai que la concentration est bien plus importante lorsqu'on travail un muscle d'un seul côté à la fois, nous allons volontiers plus loin dans l'effort, essayez vous verrez par vous-même ! :-)
 

 

 

La deuxième.

L'intensité avec laquelle est travaillé le muscle le plus faible est aussi une autre solution !


Vous pouvez aussi choisir d'entraîner les deux côtés avec la même charge, toujours en travail unilatéral donc, par contre vous prendrez bien soin de moins forcer sur votre côté le plus fort en réalisant moins de répétitions.

 

 Alors que du côté le plus faible vous irez plus loin dans l'effort (travail plus intense) en réalisant plus de répétitions, forcez tout simplement plus sur le côté récalcitrant, c'est aussi simple que ça en fait, il faut le faire c'est tout !

 

 De la sorte vous entretiendrez aussi le côté le plus fort pour ne pas perdre votre acquis durement obtenu, tout en améliorant le côté le plus faible. :-)
 
Voilà, j'ai déjà mis en pratique ces méthodes qui avaient bien fonctionnées, tout finit toujours par s'arranger quand on s'en donne les moyens ! 

 

J'ai un côté plus musclé que l'autre. Pourquoi et comment faire ? Sébastien Dubusse, blog musculationfitnesspassion

 

Titre 5.

 Combien de temps va-t-il me falloir pour rattraper ce retard ?

 

C'est aussi une question qui est souvent posée !
 
Cela dépendra aussi de beaucoup de facteurs différents : de votre motivation, du degré de retard par rapport au côté opposé, de la manière de vous y prendre, des moyens que vous mettrez en oeuvre pour parvenir à vos fins, de votre investissement personnel, ...


Une chose est certaine, c'est qu'à partir du moment où vous vous impliquerez concrètement pour améliorer ce problème d'asymétrie musculaire, vous augmenterez considérablement vos chances d'arranger la situation. :-)

 

L'investissement personnel, toujours l'investissement, encore une des clés de la réussite !  
 
 
Vous avez donc maintenant plusieurs moyens pour faire face à ces problèmes d'asymétries !    

 

Mais sachez qu'avoir un physique parfaitement symétrique de la tête au pieds relève quasiment de l'impossible, mais vous pouvez tout de même faire au mieux, c'est ça la plus important !  

 

C'est maintenant à vous de choisir la méthode qui vous convient le mieux ! Alors, au boulot !  :-)
 
 

Voilà, j'espère que cet article vous sera d'une grande utilité.


À très bientôt, bien amicalement et sportivement, Sébastien Dubusse. 

 Et n'oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter pour être certain de ne louper aucun de mes prochains articles, en étant les premiers avertis ! :-) 

No Pain, No Gain => Pas d'efforts, pas de récompenses !

 

 

Des questions ? Des commentaires ! N'hésitez surtout pas, je me ferai un plaisir d'y répondre ! :-)

 

Vous aimez ce blog et souhaitez le soutenir, sachez que vous pouvez contribuer à son soutien en passant simplement par mes partenaires, merci.

 

N'hésitez pas à liker et à partager, merci. ;-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :